Site estonien: L'hôtel de ville à Tallinn

Publié le par Stephandero

Construit au bord de la place du marché, au centre de la ville, l’Hôtel de ville de Tallinn a été pendant plus de 700 ans le témoin du commerce et de la vie de la cité. Elle est toujours utilisée comme édifice représentatif de la ville.

En Europe du Nord, l’Hôtel de ville de Tallinn est le seul siège municipal en style gothique conservé jusqu’à aujourd’hui. Il a été mentionné pour la première fois dans des chroniques datées de 1322: il s’agissait alors d’un édifice de pierre calcaire sans étages. À la fin du XIVe siècle, avec l’accroissement de l’importance commerciale de Tallinn dans la Ligue hanséatique, on a commencé à élargir le bâtiment. Le XVe siècle a été la période du plus grand épanouissement culturel et commercial de la ville.
Entre 1402 et 1404, l’édifice a été reconstruit : il a été enrichi d’une arcade au rez-de-chaussée, de salles solennelles au premier étage et d’un beffroi impressionnant. Tallinn s’était ainsi dotée d’un Hôtel de ville correspondant aux exigences d’une ville hanséatique prospère, où pendant des siècles, sculpteurs locaux et maîtres étrangers ont pu appliquer leur goût et leur savoir.

En 1530, une girouette a été placée au sommet du beffroi : les habitants lui ont donné le nom de Vieux Thomas. Thomas est devenu le gardien de la ville, qu’il surveille depuis plus de 400 ans. Sur la façade, vous pouvez admirer les superbes gargouilles en forme de tête du dragon, bel exemple du travail des forgerons locaux. Elles datent de 1627 et ont été exécutées en cuivre par le forgeron Daniel Pöppel.

 

Dans la cave, on peut admirer les fenêtres les plus anciennes de l’Hôtel de ville – vous pourrez les reconnaître d’après les appuis en escalier.

La salle de commerce qui se trouve juste au-dessus de la cave, était nommée, elle aussi, cave à vins, mais elle était sans doute utilisée pour entreposer et pour présenter également d’autres produits, encore plus précieux.

Les salles les plus élégantes de l’Hôtel de ville – la salle des citoyens et la salle des magistrats – se trouvent au premier étage.

La salle des citoyens est caractérisée par sa luminosité; les piliers soutenant les voûtes gothiques sont décorés par un motif de queue de poisson multicolore. La peinture originale des piliers peut être observée sur les deux côtés de la colonne la plus proche de l’escalier principal. Au XVIeme siecle, le magistrat commanda sept tapisseries des Pays Bas pour embellir les salles de l’Hôtel de ville. Elles avaient été fabriquées en 1547 dans la petite ville d’Enghien. Actuellement, les murs de la salle des citoyens sont décorés par les copies de ces tapisseries, les originaux étant gardés au Musée de la ville de Tallinn. Représentant des scènes de la vie du roi Salomon, ces tapisseries sont parmi les plus beaux exemples de l’art textile de la Renaissance en Estonie.

 

La salle des magistrats était la pièce la plus importante de l’Hôtel de ville. C’était l’endroit où se réunissaient les magistrats de Tallinn. Elle accueillait toutes les réunions, c’est là qu’ont été débattues toutes les lois et les décisions touchant la ville. Comme la mairie exerçait également le pouvoir judiciaire, la salle des magistrats servait aussi de salle de tribunal. Les murs rouges et les peintures soulignent cette fonction. C’est surtout la profusion des symboles qui surprend le visiteur dans la salle des magistrats. Les huit tableaux représentant des scènes bibliques, réalisés par le maître Johann Aken de Lübeck au XVIIe siècle, représentent la morale, la justice, l’honnêteté, la sagesse et le jugement.

 

 

C’est dans la cuisine, qu’étaient préparés les mets pour les banquets. Une grande cheminée à manteau appuyée sur un pilier de pierre était installée au coin du sud-ouest de la pièce. Elle a été démolie au XIXe siècle et reconstruite en 2004.

Un « lavatorium», niche pour se laver les mains, avec une petite fenêtre, était aussi situé dans la cuisine. Au fond, un long sillon ciselé en granite gris donne directement dans la rue – l’eau sale était versée juste en bas. L’Hôtel de ville puisait l’eau au puits de la place du marché, et collectait également l’eau de pluie dans de grands récipients.

Au fond de la cuisine se trouvaient les toilettes des magistrats. Le système de toilettes, assez bien conservé, était unique dans tout le bâtiment. Si vous montez au beffroi, faites attention aux toilettes du gardien de la tour.

 

Tout magistrat était chargé de gérer différents domaines de la vie en ville. Ceux qui suivaient les questions financières et économiques travaillaient dans la salle dite « kämmerei ». Plus tard, cette salle solennelle est devenue le bureau du maire.

 

Publié dans culture

Commenter cet article