La Francophonie et l’Estonie

Publié le par Stephandero

10219021_pkdlKn.jpegQuelques mots sur la langue française de mon interprète estonien Indrek Koff (écrivain et traducteur-interprète):

Il serait facile de dire : la France et sa langue me font gagner ma vie. Et de m’arrêter par là, car il est difficile de décrire ou d’analyser quelque chose qui fait partie intégrante de notre vie. La maison, la famille, c’est tellement évident – que voulez-vous que j’en dise ? Si je devais tout de même en parler, je poserais la question de la manière suivante : qu’ai-je appris grâce à la France et aux Français ? Bien structurer mes pensées et les exprimer d’une manière aussi précise que possible. Avoir le courage d’être citoyen. Comprendre que manger et boire, c’est beaucoup plus que s’alimenter. Savoir se respecter soi-même pour pouvoir respecter les autres. Percevoir la multitude infinie des couleurs du monde et de sa culture. Comprendre que j’appartiens à cette multitude. Connaître le mal du pays, de mon pays. C’est déjà pas mal, non ?

 

Je profite de ce post pour le remercier pour son aide précieuse.

Commenter cet article