Le coeur de Georges Brassens était en Estonie

Publié le par Stephandero

BrassensPuppchen.jpgAu début des années 1950, Brassens rencontre une jeune femme née en Estonie, Joha Heiman, surnommée Puppchen : un amour au départ quasi-clandestin (Joha est mariée, et son mariage se disloque) mais qui va durer jusqu'à la mort de Georges, pendant plus de 30 ans, d'une façon assez particulière.
Louis-Jean Calvet, dans sa biographie de Brassens, nous raconte qu'ils vivront une vie commune séparée, chacun chez soi mais toujours ensemble. Chacun en effet a son appartement. Georges téléphone tous les jours à Joha qui passe le voir fréquemment; elle ira avec lui dans sa maison de campagne à Crespières puis à Lézardrieux, elle le suivra en tournée, toujours là, toujours dans les coulisses, veillant à tout. Mais en même temps, chacun gardera ainsi sa distance, sa liberté." (L-J. Calvet, Georges Brassens)
Brassens pouvait-il rendre un plus bel hommage à Puppchen en chantant La non-demande en mariage, symbole de cet amour sans entraves?

Publié dans culture

Commenter cet article