Racisme et discrimination en Estonie

Publié le par Stephandero

racial-discrimination.jpgLe discours de haine, incitant au racisme et à la discrimination, n'est pas suffisamment sanctionné dans le code pénal de l'Estonie, selon l'ECRI, l'agence antiracisme du Conseil de l'Europe. Dans un rapport publié mardi à Strasbourg, l'ECRI critique le fait que l'incitation à la discrimination fondée sur la nationalité, la race, la couleur ou la religion n'est sanctionnée en Estonie que si elle met en danger la vie ou les biens d'une personne. L'agence européenne estime aussi indispensables des mesures supplémentaires pour réduire le nombre d'apatrides qui représente près de 8% de la population. Les groupes minoritaires continuent d'accuser un retard par rapport aux Estoniens sur le marché de l'emploi, selon le rapport. Les Roms sont particulièrement exposés. Leurs enfants sont toujours placés dans des écoles pour enfants handicapés, bien qu'ils ne présentent aucun handicap. Les mesures prises pour combattre les infractions à motivation raciste doivent être renforcées, notamment en ce qui concerne leur enregistrement et la prise en charge des victimes, selon l'ECRI. Des lacunes ont été signalées aux enquêteurs de l'agence, "notamment l'inaction de la police lorsque de tels actes sont portés à sa connaissance". Les autorités doivent améliorer leur réponse aux actes antisémites, selon le rapport qui salue cependant la création d'un Guide de l'enseignant sur l'Holocauste, co-financé par les autorités. "Les recommandations faites dans le précédent rapport publié en 2006 auraient dû avoir plus de suites", regrette encore l'ECRI. Des progrès ont toutefois été constatés avec la loi sur l'égalité de traitement, entrée en vigueur en 2009, qui concerne l'emploi, l'éducation, la protection sociale et l'accès au logement. Selon l'agence du Conseil de l'Europe, la "stratégie d'intégration de l'Estonie 2008-2013" répond en partie aux préoccupations des minorités russophones et des apatrides, avec la mise à disposition de cours d'estonien, la lutte contre les inégalités dans le secteur de l'emploi, la réduction du nombre d'apatrides ainsi que la préservation de la culture et de l'identité des minorités ethniques. (source: Le Monde)

Publié dans Faits divers

Commenter cet article

Online Scams 29/12/2014 09:36

Well the people fail to understand that it is they who behaves and practice racism's is the one who really is dark within their mind and heart and is not worthy of the freedom they enjoy. They are the ones who should be punished.