La vie n'est pas rose en Estonie

Publié le par Stephandero


171185.jpgEn lisant EestiPäevaleht, je suis tombé sur le témoignage d’une estonienne, divorcée et mère de 2 enfants, qui relate ô combien la vie est compliquée pour environ 75 000 estoniens  qui travaillent pour 4350 EEK (279 euros) par mois, voire moins pour 55 000 d’entre-eux.

Aujourd’hui, le gouvernement estonien s’est félicité d’avoir un taux de chômage de 12,5% à la baisse, ce qui représente exactement 80 751 chômeurs inscrits. Pourquoi ne font-ils jamais allusion au nombre de personnes vivant sous le seuil de pauvreté ?

Cette femme, prénommée Heli, vit seule avec ses deux enfants de 7 et 10 ans et travaille dans le grand magasin Kaubamaja à Tallinn ; son salaire est de 7200 EEK (461 euros) net et touche une pension alimentaire de 1600 EEK (103 euros) par mois. Elle explique les difficultés qu’elle rencontre pour élever ses enfants et faire face aux nombreuses dépenses, qui sont représentées sur l’image ci-dessus.

Par exemple, le chauffage de son appartement lui coûte 4000 EEK par mois en hiver (256 euros), qui est très long, et 1000 EEK en été (64 euros). Comme de nombreux estoniens, elle loue un petit appartement, possède une voiture en leasing et doit payer les services de communication, dont les prix ne cessent d'augmenter (voir article précédent). Lorsqu'on lui demande ce qu'elle achète pour nourrir la famille, elle répond qu'elle ne peut pas se permettre de folies et qu'en générale, elle prépare 5 litres de soupe, lesquelles vont durer plusieurs jours. Cette femme qui rentre du travail à 21h30 le soir ne peut pas non plus se permettre d'acheter les glaces réclamées par ses enfants."Je dois aussi aider ma mère et mon père" relate-t-elle.

Il y a encore quelques années, elle touchait entre 12 000 (768 euros) et 13 000 EEK (832 euros) mais voilà, la crise économique et les mesures du gouvernement (baisse des salaires, suppression des primes...) sont passées par là.

 

En hiver (2/3 de l'année), le montant totale de ses dépenses s'élèvent à 10 270 EEK (658 euros) alors qu'elle ne reçoit que 8800 EEK par mois. En été, il s'élève à 7270 EEK (466 euros).

 

Je vous laisse maintenant imaginer la vie que mènent environ 75 000 estoniens qui travaillent pour 4350 EEK (279 euros) par mois, voire moins pour 55 000 d’entre-eux....

 

 

Publié dans Faits divers

Commenter cet article

Steph 23/07/2010 10:20



Merci Alix de votre visite. Je ne vois pas du tout à quel commentaire vous faites référence. Les commentaires sont publiés sans mon accord...Bonne journée. 



Alix2013 23/07/2010 09:53



Bonjour,


Je constate que vous n'avez pas publié mon commentaire pourtant bien documenté...


Pourquoi ? Avez-vous peur de faire circuler quelques vérités dérangeantes ?


J'avais oublié que, dans certains pays, même sur les blogs, on s'autocensure volontiers...


Ce n'est pas le cas en France.


Pourtant, c'est de l'échange des informations et de la solidarité entre les peuples que viendront les solutions. Le repli sur soi n'a jamais permis de régler ses problèmes.


Bon courage.



steph 14/07/2010 10:56



Il doit y avoir une subtilité entre ces 19% et les 12,5% annoncés par le gouvernement et qui apparaissent dans tous les journaux estoniens....



Estonie France 14/07/2010 10:49



Si seulement le tx de chômage était "seulement" de 12,5% ; sauf qu'il est à 19%.. le 3e plus élevé d'Europe maintenant (Eurostat):


http://epp.eurostat.ec.europa.eu/cache/ITY_PUBLIC/3-02072010-AP/FR/3-02072010-AP-FR.PDF


On n'imagine même pas comment ces gens vont galérer avec l'arrivée de l'euro! ca va leur faire drole de voir 200 sur leur feuille de salaire...