La vie juive renait en Estonie

Publié le par Stephandero

Cette année, Tallinn a été nommée capitale européenne de la culture et offre donc tout un programme de festivités. C’est l’occasion pour sa communauté juive de montrer sa renaissance, après les épreuves subies derrière le rideau de fer soviétique.


Aujourd’hui il y a environ 3000 juifs en Estonie, principalement des juifs russes. Beaucoup d’entre eux redécouvrent leurs racines juives. Il est révolu le temps ou de nombreux juifs fuyaient le régime communiste et partaient vers les Etats-Unis, l’Allemagne ou Israël. A cette époque la, la seule synagogue était un petit bâtiment en bois prêté par une église locale. L’Estonie, contrairement à certains de ses voisins, n’a jamais accueilli de grandes communautés juives. L’immigration juive ici a véritablement débuté dans les années 1865 quand le Tsar Alexandre II a permis aux soldats et aux artisans juifs de venir s’y installer. Après la Premier Guerre Mondiale, l’Estonie obtient son indépendance et commence alors un « âge d’or » pour la communauté juive installée ici car elle bénéficie d’une loi garantissant l’indépendance culturelle pour les minorités. Pendant la Seconde Guerre Mondiale l’Estonie a été quelques temps occupée par l’Armée Rouge avant d’être envahie par les Nazis qui en font leur premier état « judenrein », sans juifs. A ce moment la ne restait qu’un millier de juifs, les autres ayant été précédemment envoyés en Sibérie par les Soviétiques ou ayant fui à temps. Après la Seconde Guerre Mondiale, des juifs retournent en Estonie, alors à nouveau occupée par les Soviétiques. Mais pas question de pouvoir réorganiser une communauté sous un tel régime. Les choses changent à nouveau dans les années 1990, après l’indépendance de l’Estonie. Le pays s’ouvre et entreprend des reformes qui lui permet d’adhérer à des organisations comme l’OTAN ou l’Organisation de Développement et de Coopération Économique dans la quelle elle rentre en 2010, en même temps qu’Israël.
En 2007, une nouvelle synagogue est ouverte dans le centre de Tallinn à coté d’une école juive et d’autres équipements pour la communauté. Pour Shmuel Kot, grand rabbin de Tallinn, la résurrection de la communauté juive d’Estonie est une lecon pour le monde juif mais elle a aussi enrichie l’Estonie. En effet depuis 2 ou 3 ans, des groupes d’écoliers viennent régulièrement visiter la synagogue. L’école juive compte aujourd’hui 270 élèves et des programmes d’éducation pour adultes sont aussi dispensés dans ses murs. La ville compte aussi un club de sport Maccabi. En novembre, un festival annuel sera mis en place, sous le nom de Ariel, pour présenter la vie juive à travers la musique, les films et la littérature. Plusieurs artistes juifs, parmi les quels Sergei Dovlatov, qui avaient fui l’Estonie, reviennent enrichir le patrimoine culturel de la ville et du pays. (Source: chiourim)

Publié dans culture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article