La littérature estonienne et les livres électroniques

Publié le par Stephandero

frise2.jpg
En Estonie, les livres électroniques ne constituent ni une bénédiction, ni la fin du monde ou un tournant spirituel, estime le quotidien Postimees : "Les traductions à partir de l'estonien sont publiées essentiellement par des universités ou par de petites maisons d'édition : cela apporte honneur et gloire mais ne rapporte quasiment rien. Les livres électroniques ne changent pas grand-chose à cette situation. Les opportunités de diffusion n'augmentent que sur le plan théorique, car la barrière de la langue, elle, ne disparaît pas. Au contraire, Internet va plutôt continuer de renforcer le rôle de l'anglais. A part quelques Estoniens en exil, l'éventualité que quelqu'un lise un livre estonien sur la bibliothèque de Google par exemple, est extrêmement faible. Les véritables amateurs de littérature estonienne préfèrent s'adresser personnellement à nous et viennent ici pour goûter aussi à la forme parlée de cette langue rare. … Le marché des auteurs estoniens est et reste l'Estonie, et cela ne fait pas de grande différence que les œuvres soient vendues sous forme électronique ou au format papier."

Postimees (est.)

Publié dans litterature

Commenter cet article