L'Estonie lance le premier festival de chant sur Internet

Publié le par Stephandero

iphoto 1281969694370-1-0jpgL'Estonie, petit pays nordique et titan de l'informatique, connu pour sa très ancienne tradition de festivals de chant, va lancer cette semaine le premier festival sur Internet, ont annoncé les organisateurs à l'AFP.

Des chœurs de 100 lieux différents dans cette ex-république soviétique des bords de la Baltique, à la population de 1,3 million d'habitants, pourront s'associer sur en ligne le vendredi 20 août. Le principal groupe se trouvera au centre du pays, dans le Parc de l'amitié à Poltsamaa, entre la capitale Tallinn et la deuxième ville du pays, Tartu.

«Nous serons satisfaits si entre 10 000 et 100 000 chanteurs participent à ce festival numérique de chants et tout nombre supérieur sera un miracle», a déclaré à l'AFP le producteur de télévision et organisateur du festival Artur Talvik.

La tradition exige que des chœurs entonnent huit chants chers aux Estoniens lors de festivals organisés tous les cinq ans depuis 1869.

«Cet événement doit marquer le 19e anniversaire du recouvrement de l'indépendance par l'Estonie après l'échec du coup d'État d'août 1991 à Moscou et associer les deux choses qui font connaître ce pays à travers le monde», a-t-il ajouté.

«L'Estonie est connue à la fois pour ses innovations dans le domaine des technologies de l'information et pour son ancienne tradition de festivals de chants au cours desquels plus de 24 000 chanteurs professionnels se produisent dans le même chœur pendant deux jours», a expliqué M. Talvik.

Toute personne souhaitant se joindre au chœur peut s'enregistrer sur le site www.elion.ee/laulmine.

Une chaîne de télévision estonienne retransmettra également l'événement en direct depuis 100 points répartis à travers le pays. L'émission sera projetée sur un écran géant en plein air dans la capitale Tallinn.

«Nous espérons que de nombreux Estoniens vivant à l'étranger, et il y en a 100 000, participeront. Presque n'importe qui, n'importe où sur le globe peut le faire mais les paroles étant en estonien, les possibilités seront limitées», a ajouté M. Talvik. (Source: AFP)

Publié dans Faits divers

Commenter cet article