Hausse des salaires des députés estoniens: comment osent-ils!

Publié le par Stephandero

120281_01.jpgLe Riigikogu (Parlement estonien) a récemment adopté une loi aux termes de laquelle le salaire des hauts fonctionnaires sera calculé à l’avenir en prenant pour référent le salaire du Président et non plus le salaire moyen pratiqué dans le pays. Il en découle que le salaire des hauts fonctionnaires, et donc des députés, va augmenter. La décision a évidemment provoqué des remous dans un pays en proie à la crise et qui y réagit par un plan d’austérité.

Le Premier ministre, Andrus Ansip, refuse de se prononcer sur le bien fondé de cette loi, notant que de telles décisions ne sont pas du ressort du gouvernement mais bien du Parlement: «Dans un Etat de droit, le gouvernement ne critique pas le Parlement», a-t-il précisé. Mais il a pondéré l’émoi véhiculé par les médias dans le pays, rappelant que l’augmentation pour les députés du prochain Parlement équivaudra à 400 couronnes (soit un peu moins de 25 euros) par mois.

Pour toute symbolique qu’elle soit, la décision n’en nuit pas moins à l’image du pays, selon son Président Toomas Hendrik Ilves. Celui-ci reconnaît qu’il était temps de mettre fin à la tradition qui veut que le salaire des fonctionnaires soit lié au salaire moyen dans le pays mais qu’il aurait été plus raisonnable de renoncer à en profiter pour augmenter les émoluments des députés. Et de conclure, après un discours rassurant sur la prochaine sortie de crise et l’adoption en vue de l’euro, que l’Estonie se redressera quand des emplois s’y créeront de nouveau. Pour cela, le Président juge indispensable de restaurer la confiance dans l’Etat.

Publié dans Faits divers

Commenter cet article

Stephandero 23/12/2009 18:18


c'est amusant de constater qu'ils sont à l'unisson pour certaines lois. Mais lorsqu'il s'agit de supprimer la flat tax par exemple.....


Francais en estonie 23/12/2009 18:15


ah ça pour annoncer la sortie de la crise et l'arivée de l'euro il y a du monde - c'est vrai qu'avec leur diplomes en économie ils sont tous très crédibles... ça doit faire environ 6 mois qu'ils
nous en parlent...