Estonie: McDonald's a-t-il haussé ses prix au passage à l'euro?

Publié le par Stephandero

477px-McDonald-s_in_Tallinn.jpgL'Office estonien de protection des consommateurs a lancé une procédure de vérification contre le géant américain de la restauration rapide McDonald's, soupçonné d'avoir augmenté ses prix au passage de l'Estonie à l'euro le 1er janvier.

«Nous avons ouvert une procédure suite à des informations de médias et lettres des clients, vexés de voir McDonald's augmenter ses prix alors que l'année dernière, dans le cadre d'une campagne publique, il avait rejoint les sociétés qui promettaient de ne pas augmenter les prix en raison du passage à l'euro», a déclaré à l'AFP Hanna Turetski, la porte-parole de l'Office.

Cette campagne, lancée l'été dernier par le ministère estonien des Finances, a attiré 525 sociétés qui ont publiquement juré de ne pas profiter du passage à l'euro pour camoufler des hausses des prix.

Un responsable de McDonald's contacté par l'AFP a rejeté toute accusation de mauvaise volonté à l'égard de son groupe, arguant que les hausses des prix reflétaient uniquement celles des produits alimentaires.

«Aucun changement de prix ne résulte de l'adoption de l'euro,» a assuré le directeur de McDonald's pour l'Estonie, Tomasz Nawrocki.

«Les prix d'un certain nombre de matières premières ont augmenté au second semestre de 2010. Ces augmentations ont été liées aux changements des prix de denrées alimentaires dans le monde», a-t-il expliqué dans une déclaration.

Selon Mme Turetski, depuis le 1 janvier 2011, son office a ouvert huit procédures de vérification à l'égard de sociétés soupçonnées d'avoir trompé leurs clients.

Conformément à la législation estonienne, l'Office de protection des consommateurs est autorisé à sanctionner les sociétés qui induisent leurs clients en erreur. Il peut leur adresser un avertissement ou les punir d'une amende allant jusqu'à 4340 $.

Présent en Estonie depuis 15 ans, McDonald's dispose de 15 restaurants. (Source: cyberpresse.ca)

Publié dans Faits divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article