En admiration devant la plume de K.Kalda

Publié le par Stephandero

9782070129683.jpeg

Voici quelques lignes lues, à plusieurs milliers de kilomètres d'altitude, imageant le ressenti entre l'hiver et l'été en Estonie :

 

"Carlotta ne devait pas être au courant de l'essentiel, à savoir que dans ce monde à la limite du cercle polaire, il faut se prémunir contre l'hiver et le noir, que la nuit et le jour sont des draps qu'on tire à soi, de sorte que nous qui dormons au bord du lit......nous sommes découverts pendant l'été, où le soleil qui ne se couche plus nous empêche de dormir, et étouffés pendant l'hiver, lorsque le drap ressemble à une couette rembourée d'où l'on ne croit pas qu'on va ressortir vivants. Les légendes sur le soleil qui disparaissait deviennent de nouveaux vraies et les ciseaux, dans le tiroir de la cuisine, prennent une expression luisante, rusée, qui donne envie de grimper jusqu'au toit pour percer la couette épaisse du ciel. Mais lorsqu'on enfonce les lames pointues dans le duvet, les plumes de volatiles qui le farcissent s'échappent, et les enfants, qui ont le nez collé aux vitres, crient d'un étage à l'autre: "il neige! il neige!"

 

Extrait de "Un roman estonien" de Katrina Kalda

Publié dans litterature

Commenter cet article

Estonie Tallinn 04/12/2010 19:57



J'ai pas encore lu celui-ci mais j'en suis à peu près à la moitié de "Purge" qui ne me passionne pas plus que ça...


Je vais essayer de le finir pendant mon prochain voyage et passer à Kristina ensuite.


Sinon, tu as peut être vu que j'ai changé d'adresse pour mon blog; c'est devenu http://www.estonie-tallinn.com/ - si tu veux changer le
lien sur ton blog :)