Décès d'un Estonien recherché par les chasseurs de nazis

Publié le par Stephandero

image-9Un Estonien accusé par les chasseurs de nazis d'avoir assassiné des Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale est mort à l'âge de 89 ans au Costa Rica, où il s'était établi, ont annoncé mardi des responsables de ce pays balte.

Harry Männil est décédé lundi à San Jose, a précisé dans un communiqué publié mardi Edgar Savisaar, maire de Tallinn, la capitale de l'Estonie, et proche ami du défunt.

M. Savisaar n'a pas fait mention des accusations contre M. Männil et lui a rendu hommage, le qualifiant d'"homme d'affaires et expatrié estonien remarquable".

Dans une déclaration commune rendue publique mardi soir, M. Savisaar et dix autres personnalités estoniennes, dont l'ancien président Arnold Ruutel, ont affirmé que M. Männil était la victime "d'une chasse aux sorcières internationale" et qu'aucune preuve n'avait été apportée de son implication éventuelle dans les crimes de l'époque nazie.

M. Männil figurait sur la liste établie par le Centre Simon Wiesenthal, organisation dont le siège est à Los Angeles, et qui a pour mission de traquer les criminels de guerre nazis.

Il aurait servi de septembre 1941 à juin 1942 dans les forces de sécurité allemandes à l'époque de l'occupation de l'Estonie par les nazis.

Le centre Simon Wiesenthal l'a accusé d'avoir pris part au meurtre de 100 civils, en majorité juifs. Une enquête estonienne n'avait conclu qu'à une participation de Männil à des interrogatoires.

Les chasseurs de nazis avaient rejeté la décision du parquet estonien de mettre fin à cinq années d'enquête, justifiant la décision par un manque de preuves de son implication dans des crimes de guerre.

M. Männil avait fui en Finlande en 1943, avant que l'URSS ne s'empare de de l'Estonie, et comme de nombreux Estoniens avait ensuite gagné la Suède. Il avait enfin émigré en Amérique latine en 1946, soit un an après la fin de la Seconde Guerre mondiale.

L'histoire de cette période en Estonie, qui comptait alors 1,3 million d'habitants, demeure très controversée.

Certains Estoniens considérèrent les nazis comme un moindre mal, après que les Allemands eurent chassé les troupes soviétiques qui occupaient le pays depuis 1940 et avaient déporté des milliers d'Estoniens causant leur mort.

Mais les nazis apportèrent leur lot de terreur. Avant la guerre la population juive en Estonie comptait 4.400 personnes. Beaucoup d'entre eux avaient fui avant l'invasion allemande, mais le millier de Juifs qui étaient restés dans le pays périrent. En outre, les nazis furent la cause de la mort d'environ 10.000 Juifs déportés dans des camps en Estonie.

En 1944, l'Armée rouge chassa les nazis d'Estonie, qui devint une République soviétique et le resta jusqu'à la chute en 1991 du bloc communiste.

Publié dans histoire

Commenter cet article