L’Estonia, un traumatisme qui dure encore

Publié le par Stephandero

Quinze ans après le naufrage du ferry Estonia en mer Baltique, le 28 septembre 1994, "nous ne connaissons toujours pas la vraie cause de cette catastrophe", regrette le quotidien estonien Postimees qui met en cause le manque de volonté des gouvernements, notamment suédois, pour mener une enquête sur l’épave. "Mais ce n’est pas tout, ajoute le quotidien. L’ombre de ce naufrage plane sur le secteur maritime estonien". Depuis le naufrage, "la société estonienne a tourné le dos à la mer", écrit Mairold Vaik, un marin, dans une tribune. "Bien que lors des festivités nous aimons nous donner un joli nom - celui d’un peuple marin -, nous n’avons pas de secteur maritime puissant (…) Les dotations attribuées par l’Etat au secteur maritime constituent une très faible part de ce qui est donné à l’agriculture". Aujourd’hui, souligne Vaik, "les compagnies maritimes préfèrent flotter sous des pavillons étrangers".

link (est.)

Publié dans Faits divers

Commenter cet article