X-file: une soucoupe en Estonie

Publié le par Stephandero

Cette histoire a émergé dans les années 80 en Estonie - alors que ce pays connaissait encore le régime soviétique. L'affaire se passe donc sur un kholkoze des environs de Tallinn.

Des travailleurs de ce kholkoze sont occupés à creuser un puits, non loin d'un corps de bâtiments, pour une nouvelle amenée d'eau. En fait, ce sont un certain nombre de surprises et de tracas qui vont sortir de ce forage... En effet, les ouvriers vont tomber sur rien moins qu'une soucoupe complètement enterrée; ceux qui auront paticipé au forage mourront rapidement de façon inexpliquée, tandis que d'autres qui auront transporté jusqu'à Moscou de l'eau pompée sur le site pour analyse souffriront de paralysie. Mais voyons plus en détails comment s'est déroulée cette affaire.

Paul Stonehill rapporte qu'en 1984, l'académicien soviétique Nikolaï Nikolayevitch Sotchevanov, spécialiste en géologie et minéralogie, reçut la visite d'un de ses amis, un Estonien, qui lui apportait un morceau de métal dense et argenté, en lui racontant l'histoire suivante:
"Dans une ferme collective proche de Tallinn, un puits était creusé quand à une profondeur d'environ 3 mètres, les ouvriers heurtèrent quelque chose de métallique, très dur; en continuant de creuser, ils dégagèrent le bord d'un disque métallique qui émergeait de la paroi du puits. L'épaisseur du métal, à cet endroit, n'était que de 2 cm, pourtant le foret ne parvenait pas à pénétrer le métal.
"Un compresseur fut apporté sur place, et en utilisant une foreuse pneumatique, les ouvriers purent arracher un morceau du disque métallique; la pièce fut envoyée à Tallinn, successivement dans deux institutions qui l'analysèrent - mais parvinrent à des résultats opposés! L'un des instituts prétendait qu'il s'agissait d'un alliage compliqué, tandis que selon l'autre, ce n'était que de la fonte!

Les Estoniens requirent l'aide de Sotchevanov pour procéder à une analyse dans les laboratoires de pointe de Moscou, et pour ce faire on découpa la pièce en morceaux plus petits, avec de scies munies de diamants (dont deux furent endommagées durant l'opération). D'après le V.I.A.M. (Vsyesoyuznhiy Institut Aviatsionikh Materialov, ou Institut Unifié des Matériaux pour l'Aviation), il fut établi, lors des tests, que l'échantillon de métal mystérieux avait une microsolidité variant entre 330 et 1500 kg/mm. Le métal était d'une apparence dense et dure, d'une couleur argentée. Son poids spécifique (densité) était de 6.3 à 6.6. Les différents laboratoires qui étudièrent les fragments furent l'Institut moscovite pour l'Ingénierie physique, l'Institut Unifié pour les Matériaux minéraux bruts, le V.I.A.M. déjà mentionné, ainsi que d'autres laboratoires.

D'après Sotchevanov, les scientifiques soviétiques de pointe "n'avaient aucun doute sur l'origine extraterrestre de l'objet". On compte au nombre de ces scientifiques le Professeur Mitine, qui est le plus grand expert russe en poudres métalliques, ainsi que l'académicien soviétique Kishkine, qui déclara, consécutivement aux tests du V.I.A.M.: "L'usage de tels alliages est inconnu dans la technologie aéronautique. Un alliage de ce genre doit être extrêmement résistant à la chaleur, et posséder la résistance nécessaire pour supporter l'immersion dans des mélanges acides de quelque concentration que ce soit!" Kishkine assura aussi à Sotchevanov que les laboratoires les plus avancés d'Union Soviétique, pas plus que ceux des U.S.A., du Japon ou d'Allemagne, n'étaient capables de produire un tel alliage, et qu'il avait été soumis dans les laboratoires de Moscou aux tests les plus poussés, amenant les scientifiques qui les avaient faits à s'accorder sur un point: le métal n'était pas d'origine terrestre, et ne provenait pas non plus d'une météorite.

Suite à ces découvertes, Sotchevanov se rendit immédiatement en Estonie pour y faire usage de ses dons de... sourcier! Il parvint par ce moyen aux conclusions suivantes sur l'objet enterré près de Tallinn:
- Il y a effectivement un objet enseveli dans le sol à cet endroit, qui génère avec puissance une zone anormale;
- Le diamètre de l'objet atteindrait approximativement 15 mètres, et pèserait près de 200 tonnes;
- Sa forme serait discoïdale, amincie vers les bords; la partie centrale aurait une épaisseur d'à peu près 4 mètres, et l'objet reposerait dans une position grosso modo horizontale, avec une inclinaison de 35°;
- Un tiers du corps de l'objet est situé très près d'une maison: c'est de ce côté que l'objet affleure le plus la surface du sol, à une profondeur de 3 à 4 mètres - le côté le plus enfoncé dans la terre descendant jusqu'à une quinzaine de mètres.

Sotchevanov envoya un rapport complet aux autorités militaires et à la Commission Industrielle du Conseil des Ministres de l'URSS. Leur réaction fut immédiate: toute publication de quelque information sur cette affaire fut interdite, et un rapport plus approfondi fut commandé. Ce deuxième rapport fut adressé à l'Académie des Sciences de l'URSS. De là, il fut transmis à l'Institut de Géologie d'Estonie, qui ordonna l'exhumation de l'objet (mais on ne sait pas par qui) - cependant il semble qu'aucun fonds n'ait été disponible pour réaliser l'opération. Après une année, rien n'avait été fait. Une société du nom de VOLNA entreprit enfin l'excavation, mais commit toutes sortes de grossières erreurs dans le processus, et finalement rien ne fut sorti du sol! C'est ainsi que l'objet repose toujours dans le sous-sol estonien.

A moins que... les Russes se soient donné par la suite les moyens de procéder à une excavation dans des conditions de secret absolu - ce qui semble difficile vu le lieu et la grandeur et le poids de l'objet.

Publié dans Faits divers

Commenter cet article

Stephandero 29/08/2009 11:03

Bonnes vacances au soleil! ;)

francais en Estonie 29/08/2009 10:59

oui j'aimais bien X Files aussi..même si je n y croyais pas :)bon allez, on s en va alors à dans 2 semaines!

Stephandero 29/08/2009 10:49

j'suis assez cartesien alors les histoires d'OVNI....mais j'ai pensé aux fans de Mulder & Scully :) Ca m'a aussi permis de me rendormir apres le reveil à 5h :P

francais en Estonie 29/08/2009 10:05

mouais, s'il y avait quelque chose d'étrange, je pense qu'on se serait donné les moyens de le déterrer, non?Toutes cela semble peu plausible; mais c'est un belle histoire pour effrayer les enfants qui ne veulent pas aller dormir :)