L'enseignement secondaire en Estonie

Publié le par Stephandero

En Estonie, l’enseignement secondaire se divise en enseignement secondaire général et en enseignement secondaire professionnel.

L’enseignement secondaire supérieur, est accessible, selon les résultats obtenus au certificat d’études secondaires, dans deux types d’établissements :

  • les lycées proposent un cursus d’enseignement secondaire supérieur général en 3 ans choisi par la majorité des jeunes (70 % des élèves en 2003). L’école secondaire ou le lycée commence par la 10e année et se termine par la 12e année. L’obtention du diplôme de l’établissement d’enseignement secondaire donne la possibilité de poursuivre ses études et de recevoir une formation supérieure ou une formation professionnelle.
  • les écoles professionnelles dispensent une formation professionnelle en 3 ans. Il donne la possibilité et le droit de commencer à travailler dans la spécialité ou le métier choisi ou de continuer des études et d’acquérir une formation supérieure.
Pour obtenir le certificat de fin d’études secondaires en Estonie, à l’instar de plusieurs autres pays européens, il faut passer des examens. En Estonie, ces derniers sont de deux types:

- ceux organisés au niveau de l’école
- ceux organisés au niveau national.

Les épreuves sont composées, gérées et corrigées par un Centre d’Examens et de Qualification national créé en 1997.

En fin d’études secondaires l’élève doit passer 5 examens, dont 3 sont des examens nationaux et 2 d’école. L’élève peut également choisir de passer les 5 examens au niveau national. Parmi les examens nationaux, il en est un qui est obligatoirement en langue maternelle: la dissertation.


Dans les écoles où la langue nationale n’est pas une langue d’enseignement, les élèves doivent obligatoirement passer un examen en langue estonienne. Les élèves doivent décider par avance quels examens ils veulent passer et en informer le Centre avant le 10 janvier.
Soulignons le fait qu’à l’obtention au moins d’un point, l’examen est considéré comme passé. En d’autres termes, le résultat est positif, quand l’élève a réussi à recevoir ne serait-ce qu’un point. Cette règle provoque de nombreuses discussions toujours très actuelles.
Beaucoup d’élèves choisissent de passer les 5 examens nationaux, ils ne se préparent bien que pour ceux qui comptent pour l’entrée à l’université de leur choix. Et ils ne travaillent pas ceux qui sont moins importants pour leurs études en pensant que de toute façon il leurs reste quand même des connaissances acquises pendant les douze ans à l’école pour recevoir un point à l’examen.

Publié dans culture

Commenter cet article