L'Estonie et le nazisme

Publié le par Stephandero

"L’Estonie lance un défi à la coalition antihitlérienne et confirme son statut de rempart officiel du nazisme. Le rassemblement traditionnel des légionnaires SS de toute l’Europe s’est déroulé le 26 juillet près de Sinimjae, en Estonie.
Les vétérans de la 20ème division SS ont commémoré le 65ème anniversaire des combats contre l’Armée Rouge. Les célébrations se sont déroulées avec pompe, étaient accompagnées de défilés nazis, de chants patriotiques, de drapeaux au svastika et de panneaux de propagande. Des représentants des pays Baltes, de la Hollande, de la Norvège, du Danemark et même de la Géorgie ont participé au rassemblement. On interdit, cependant, d’organiser en Europe de telles manifestations. En Estonie, au contraire, c’est non seulement autorisé, mais il se déroule au plus haut niveau, les SS sont respectés et honorés. Les nazis jubilaient! Beaucoup de jeunes y ont participé cette fois-ci, dont le « Club d’amis de la légion estonienne ». Les cordons policiers les ont protégés contre les antifascistes, mais des représentants du mouvement social « Ronde de nuit » ont failli ombrager les jubilations. Déguisés en habits rayés des prisonniers des camps nazis, ils ont apporté les photos du camp de concentration estonien Kloog. Ils n’ont pas réussi, cependant, à les montrer car ils ont été pris à partie par la police. A quoi bon les jeunes Estoniens doivent savoir qu’en soutenant les troupes hitlériennes contre l’Armée Rouge, les Estoniens ont sacrifié de leurs propres mains les vies innocentes des prisonniers des camps de concentration et celles de leurs compatriotes.
Il n’est pas nouveau d’entendre chanter le nazisme en Estonie, dans d’autres pays Baltes et en Ukraine. C’est une ligne officielle. C’est un vecteur d’éducation patriotique des jeunesses. Ayant décidé une fois que le fascisme ait fait 100 fois moins de mal que le régime soviétique, ils ont rapidement arrangé l’histoire. Ils ont préféré oublier l’occupation nazie et ont entouré d’auréole romanesque le mouvement hitlérien.
Les hommes politiques européens auront-ils l’intelligence et la sobriété de comprendre cette menace et d’appeler à l’alerte? – dit Aleksei Tchadaev, politologue et membre de la Chambre civile de la Russie. « Je ne parle pas de leurs collègues estoniens et baltes, car je n’en ai plus d’espoir. Les mouvements de la gauche européenne, auront-t-ils l’intelligence de combattre cela, comme ils le font contre le communisme?
Ne sera-t-il pas trop tard quand l’Europe eût tout de même décidé que les pays Baltes qui encouragent le néofascisme lancent un défi non seulement à la Russie, mais à tous ceux qui ont souffert pendant la Deuxième guerre mondiale? Les tentatives de vulgariser le nazisme sont criminelles. Mais la complaisance, même tacite, est inadmissible."

Voilà, maintenant que vous avez lu cet article, vous devez savoir qu'il est issu de "The Voice of Russia" et qu'il est un bel exemple de la propagande russe contre l'Estonie. Cela fait 3 jours qu'ils ne parlent que de cela...je trouve lamentable qu'ils rendent responsables les estoniens des atrocités faites dans les camps de concentration alors qu'à l'epoque ils devaient choisir entre la peste et le cholera (voir l'article "L'Estonie et la Waffen-SS"). C'est d'une bassesse!! Maintenant, je suis inquiet car tant qu'il y aura ce genre d'absurdités, pour ne pas dire, de conneries, la situation ne s'ameliorera pas.

Publié dans Faits divers

Commenter cet article

steph 28/07/2009 13:35

J'ai vu que les journaux estoniens en avaient un peu parlé mais sans plus. Je ne veux pas faire trop de pubs à ces gens (j'ai aussi constaté que mon article sur la Waffen SS en Estonie etait de loin le plus visité ????) mais cet article est tellement révoltant et dénoué de tout sens...Ont-ils oublié le pacte germano-russe en 1939? La Pologne n'a surement pas oublié les echanges constants entre la Gestapo et le NKVD!

français en estonie 28/07/2009 09:09

personne n en parle ici, ce qui prouve bien qu'il s'agit seulement d'un groupe de fanatiques comme il en existe partout dans le monde (il existe de bien "jolis" groupe en Russie dont l'auteur ne préfère apparemment pas parler...) et que l'Etat ne prend pas partie pour cette cause - heureusement!Malheureusement ce genre de propagande fonctionne et il ne faut pas aller plus loin que la pièce à coté de mon bureau pour trouver des russes-estoniens croyant à ces bêtises. Voilà le niveau aujourd'hui. Ignorance quand tu nous tiens..