Estonien et Russe d'Estonie

Publié le par Stephandero

Voilà un sujet difficile à aborder mais parce que la communauté russe fait aussi partie de l'Estonie; j'ai décidé d'écrire quelques mots et vous montrer un reportage diffusé sur TV5. En Estonie, le probleme du multiculturalisme est plus visible et plus poussé que nulle part ailleurs. Du point de vue estonien, la minorité russe est un sujet particulier : « Ce n’est pas une minorité comme les autres. C’est un héritage très lourd à assumer ».

http://www.youtube.com/watch?v=Y7ZJaprk1So



L’Estonie compte 32% de non-Estoniens, dont 80% de Russes, qui représentent 25,7% de la population.
Les relations entre la majorité et la minorité font inévitablement partie des processus de développement de long terme et des changements de la société entière. Dans le cas de l’Estonie, les relations interethniques entrent dans le cadre des transformations postsoviétiques incluant de nombreuses dimensions comme la privatisation, la création d’un nouveau système légal, l’introduction de l’économie marché etc. Le rôle de l’État dans l’intégration des minorités dans la société s’avère prépondérant ; l’établissement de relations interethniques étant inséparable des autres avancées sociales.

Mes amis en Estonie sont Estoniens mais aussi Russes donc il est difficile pour moi de prendre parti. Ils ont en commun d'être des gens chaleureux et quoiqu'il arrive je sais que je pourrai toujours compter sur eux. Peu importe votre nationalité, votre statut social, ce sont des gens qui offrent sans rien attendre en retour....cette mentalité a quelque peu disparu dans les pays de l'Ouest alors ca surprend! Je comprends la position de chacun; je souhaite juste qu'à l'avenir, les Estoniens fassent un effort pour ne pas rejeter la minorité et lui donne les moyens de pouvoir s'intégrer, et que cette minorité fasse un effort pour s'integrer et cela commence par apprendre la langue. C'est un processus tres long mais si chacun y met de la bonne volonté.....

Publié dans culture

Commenter cet article

stephandero 29/06/2009 15:27

C'est quand même incroyable que de nos jours, il y ait encore des apatrides dans le monde, qui plus est dans des pays développés.

francais-en-estonie 29/06/2009 14:44

"avec ça t'es personne, t'es pas Russe, t'es pas Estonien" je crois que cette citation résume bien l'ampleur du problème de la "minorité" russe. Le vocabulaire, à la base, est déjà faux car il ne s'agit pas d'une minorité. Quand on parle de 25%, 1/4 de la population, on ne peut pas ignorer ces gens comme on pourrait le faire pour une vraie minorité.

Stephandero 28/06/2009 17:43

Je voudrais aussi ajouter qu'il existe un autre aspect important qui continue à diviser les Estoniens et les Russes: les médias russes dominent fortement le monde médiatique des Russes en Estonie. On ne peut pas empecher ces gens d'avoir acces à la television de Russie mais l’attitude de la Russie envers la politique de l’Estonie est ouvertement hostile et c'est une sérieuse entrave à la cohésion de la société estonienne. Il y a une totale absence de dialogue entre les médias des deux communautés...

Stephandero 28/06/2009 17:37

Afin de voir aboutir une cohabitation harmonieuse et le fonctionnement d’une société multiculturelle, il est nécessaire d’obtenir d’une part, la tolérance et l’ouverture des Estoniens, et d’autre part l’acceptation par la minorité russe de leur nouveau statut en Estonie indépendante. C'est mon point de vue; je ne pense pas qu'aujourd'hui tout soit mis en ordre pour donner une chance à un Russe de s'integrer dans la vie active. Pourtant l’État estonien et la société estonienne ont compris que la minorité russe représente aussi une ressource sociale et une richesse culturelle. D'un autre côté j'ai des amis russes qui preferent s'exiler 9 mois de l'année à l'etranger pour gagner de l'argent plutôt que d'apprendre l'estonien et trouver un emploi. Heureusement des efforts commencent à être faits dans les ecoles mais c'est tout recent. Je me rappelle que lorsque je suis retrourné en Estonie apres mes premieres leçons d'estonien j'avais hâte de les mettre en pratique; mais les premiers jours, je ne croisais que des gens qui parlaient russes...

marianne 28/06/2009 16:02

Bonjour Steph , C'est un très bon reportage , je regrette de ne pas avoir TV5 ,il y a de bons documentaires et d'intéressantes émissions sur cette chaîne.On peut comprendre les positions de chacun , comme tu le dis , mais chacun doit mettre du sien pour essayer de vivre ensemble le mieux possible ! Je pense comme toi que certains Estoniens doivent faire des efforts pour intégrer les Russes d'Estonie, et  que pour ces mêmes Russes, l'apprentissage de la langue estonienne est la condition sine qua non de leur intégration en Estonie .Rien n'empêche ceux qui sont naturalisés  de garder les coutumes de leurs pays et de parler leur langue maternelle quand ils sont chez eux.Comparons simplement avec la France : si quelqu'un désire la nationalité française , il doit entre autres conditions justifier de son assimilation à la communauté française, en particulier par une connaissance suffisante de la langue française , et avoir adopté les moeurs et usages français . Et j'imagine qu'en général, la connaissance de la langue du pays dont on veut prendre la nationalité est une des conditions de naturalisation commune à beaucoup de pays dans le monde .Même si la situation de ces Russes d'Estonie est un peu particulière suite à l'indépendance de l'Estonie (cela fait quand même 18 ans ) , il me semble que c'est aux Russes de faire des efforts s'ils veulent vraiment  s'intégrer et "cohabiter" dans de bonnes conditions (certains le font bien ) .J'attends la réaction de Guillaume à ton article , je pense qu'il a aussi son opinion sur ce sujet . Comme il vit en Estonie depuis presque 2 ans , il doit côtoyer des Russes , il se peut qu'il ait un avis moins tranché que le mien ?