Site estonien: Arc géodésique de Struve

Publié le par Stephandero

Outre le centre historique de Tallinn, il existe un autre site inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO et présent en Estonie: l' Arc Géodésique de Struve.

 

 

En géometrie, une courbe C, tracée sur une surface S, s'appelle une géodésique si, quelque soient les points A et B sur C, le plus court chemin joignant A à B tout en restant sur la surface S est obtenu en suivant C.
Pensons à la terre. Le plus court chemin pour aller du pôle nord au pôle sud est de suivre un méridien. Plus généralement, tout grand cercle (c'est-à-dire l'intersection de la sphère avec un plan passant par le centre) définit une géodésique de la sphère, et réciproquement toute géodésique de la sphère est un arc de grand cercle.

 

Entre 1816 et 1855, l'astronome germano-balte Friedrich Georg Wilhelm von Struve a réalisé une chaine de repères géodésiques de triangulation, qui traverse l'Europe de Hammerfest en Norvège jusqu'à la mer Noire, traversant deux pays sur plus de 2 800 kilomètres: Suede-Norvege et Russie. L'arc était constitué à l'origine de 258 triangles et de 265 points fixes principaux. Il utilisait alors ces repères pour mesurer la taille et la forme de de la terre.

Aujourd'hui, 34 des points fixes d'origine et leurs différents marquages, tels des trous percés dans la roche, des croix en fer, des cairns ou des obélisques...sont inscrits sur la liste et localisés dans 10 pays: Norvege, Suede, Finlande, Russie, Estonie, Lettonie, Lithuanie, Bielorussie, Moldavie et Ukraine.

 

Si vous faites une halte à Tartu et Avanduse, il vous est alors possible de voir les 3 "repères estoniens":

1) Woibifer (Võivere) à Avanduse

2) Katko (Simuna) à Avanduse








 

 

 

 

 

 

 

3) Dorpat (Tartu observatorium) à Tartu

Publié dans culture

Commenter cet article